"Quatre-quarts tout roux et cacahuètes" de Philippe Conticini

Publié le

"Quatre-quarts tout roux et cacahuètes" de Philippe Conticini

Un gâteau qui me fait penser à mes goûters d'enfance. Originaire de Bretagne, il tient son nom des quatre principaux ingrédients qui le composent (farine, sucre, beurre et oeufs).
Ici, je vous propose la recette de Philippe Conticini tirée de son livre "Sensations". Une fois que vous aurez goûté à ce quatre-quart moelleux à souhait, vous ne pourrez plus revenir aux quatre-quarts industriels !

Ingrédients pour 8 personnes :
- 40 gr de cacahuètes caramélisées (chouchous),
- 250 gr de farine,
- 250 gr de sucre roux,
- 5 oeufs entiers,
- 250 gr de beurre mou (le sortir 2h à l'avance),
- 1 cs légèrement bombée de crème fraîche épaisse,
- 1 pincée de fleur de sel (1 gr),
- 3 cs de rhum,
- 1 gousse de vanille.

Préparation :
Préparez tous vos ingrédients. Séparez les jaunes des blancs d'oeufs et à l'aide d'un couteau, coupez en deux et grattez les graines de la gousse de vanille. Dans un mixeur, placez les cacahuètes et mixez-les afin d'en obtenir une poudre grossière.
Dans la cuve de votre robot, fouettez à l'aide du fouet les jaunes d'oeufs avec le sucre et les graines de vanille. Quand le mélange a blanchi et est suffisamment mousseux, incorporez la crème fraîche, le rhum et le beurre mou coupé en morceaux. Fouettez à nouveau puis ajoutez la farine tamisée, la fleur de sel puis les cacahuètes mixées.
Mélangez bien afin d'obtenir une pâte lisse et homogène.
Préchauffez votre four à 170°C.
Montez les blancs en neige pas trop ferme et incorporez-les à la préparation en plusieurs fois et délicatement à l'aide d'une spatule. Versez la pâte obtenue dans un moule à gâteau, cake, à savarin ou bien dans des moules individuels et enfournez pendant 35 à 40 minutes.
Bonne dégustation !

Dans son livre, Philippe Conticini explique la raison de l'ajout d'une cuillerée de crème fraîche au quatre-quarts :

"Pour une sensation fondante encore plus intense, apportée par la matière grasse et l'humidité contenues dans la crème épaisse. Un petit rien en plus, et, soudainement, tout est encore plus gourmand !"

Commenter cet article